Alfalfa – Vivre, penser et agir autrement

Posté par ENO filles le 9 septembre 2009

1005334.jpgbb4.gifQui aime bien protège bien !!!

La tête marche bien chez les anciennes et les nouvelles…

Ma fille Emmanuelle Batifol, par Michou

« … Ma fille vient de sortir , il y a une semaine le premier numero d’un magazine qu’elle a créé avec son copain . il s’ appelle alfalfa. 

                                                * Pour télécharger le 1er numéro et vous abonner

cliquez sur le magazine bb4.gif   alfalfa.jpg

                                             »… Grosses bises, à bientot et merci,  Michèle Batifol »

                   « Voilà c’est fait! Et cela mérite le détour. Félicitations!

Et bonne chance à la promotion 2009« 

Présentation rapide
Alfalfa est un magazine sur les alternatives contemporaines : écologie, bio, maternage… et plus,  généralement sur toutes les alternatives sociales, économiques et culturelles.
Imprimé sur papier recyclé par un imprimeur certifié Imprim’vert.
Bimestriel – 52 pages – 4,70 euros.
Vendu en kiosques et sur abonnement sur .
www.magazinealfalfa.com
* Pour trouver les points de vente 

 cliquez sur l’image bb4.gif   presse1.jpg

              * rubrique « maison et arts de vivre »

 

Publié dans Actualité, Année 2009, Art et litterature, Ecologie | Pas de Commentaire »

L’homme du jour

Posté par ENO filles le 20 juin 2009

                                borisvianportrait01.bmp  borisvianvido.jpg

« Ah ! que de volumes n’écrirait-on point si l’on voulait dénoncer les ravages causés par la connerie absolue ».« Dire des idioties, de nos jours où tout le monde réfléchit profondément, c’est le seul moyen de prouver qu’on a une pensée libre et indépendante » . Boris Vian
Signé: Une blogueuse libre et indépendante 

Et si vous en voulez davantage cliquez flecheressorth.gif      ci-dessus, sur les images

                  Bon Week-end

Publié dans Art et litterature, citations, Philosophie | Pas de Commentaire »

Je suis de mon temps mais je ne veux pas le savoir

Posté par ENO filles le 2 décembre 2008

Retour vers …  l’Art contemporain

Peindre comme Jackson Pollock 

Connaissez-vous J.P. ?

Jackson Pollock était un peintre américain du XXème siècle. Avant lui l’art contemporain était toujours associé à l’Europe.Son travail était une sorte de quête spirituelle exigeant une extraordinaire force psychique. Se confronter à la surface vide de la toile et chercher à y projeter de l’ordre et du sens était, selon lui, une démarche représentative de la crise existentielle de l’homme moderne. Il est l’un des plus grands peintres américains du XXe siècle. Il a inauguré une nouvelle lignée d’artistes qui incarnent l’esprit d’une époque et dont la vie est, par conséquent, digne d’être célébrée

Sa toile intitulée « Number 5 » a été vendue en 2006 pour la modique somme de 140 millions de dollars alors que de son vivant il était facile d’acquérir un de ses œuvres pour la somme modique de 100$.

Son style consistait à envoyer de grandes giclées de peinture sur une toile.

Facile! Direz-vous… Pas tant que ça!

J’ai beaucoup utilisé sa technique et son mode opératoire à l’école maternelle parce qu’ils sont simples à utiliser pour de jeunes enfants et qu’ils l’apprécient à juste titre. Tout y est, couleurs, mouvement, espace, liberté, technicité apparemment peu exigeante et désordonnée, …

C’est une ouverture ludique à l’Art dès la toute petite section.

Compliqué? Embrouillé? Ce n’est pas le SMOG (mot-valise formé à partir des mots anglais smoke (fumée) et fog (brouillard) mais le SMOG : Support, Matière, Outil, Geste…, qui sont les bases de toute création plastique. 

Mais l’enfant n’est artiste que par hasard car il ne sait pas ce qu’il fait (quoique! parfois!) et son oeuvre est la plupart du temps destinée à disparaître. C’est l’adulte qui décide pour lui du moment où il a réalisé « une oeuvre ». Laissez aller un enfant jusqu’au bout de sa démarche…et vous comprendrez.

 Allez! Si  vous voulez essayer vous aussi de peindre comme lui et pour réaliser votre œuvre, cliquez sur l’image

10026717.jpg

Cette animation flash permet d’obtenir un résultat équivalent… ou presque

Une fois la ‘toile’ chargée, bougez votre souris pour envoyer de la peinture et cliquez pour changer de couleur.

Et comparez en cliquant sur l’oeuvre ci dessous

03.jpg

 Et pour pouvoir en parler comme un « pro » * Jackson Pollock, surnommé Jack the Dripper (« Jack L’égoutteur » pour sa méthode de travail, référence humoristique à Jack the Ripper – Jack l’éventreur), est né le 28 janvier 1912 à Cody dans le Wyoming et mort le 11 août 1956 à Springs (New York).  En raison d’une situation familiale particulièrement compliquée, il change régulièrement de domicile pendant son enfance : huit fois entre 1912 et 1928, en Californie et en Arizona notamment. Son père était souvent absent et sa mère très autoritaire. Lire la suite en cliquant sur Jack …

7096photofichepollockjackson.jpg 

Son mouvement artistique est appelé « l’expressionnisme abstrait ».

05.jpg

Expo

Jackson Pollock et le chamanisme  À la Pinacothèque de Paris, du 15 novembre 2008 au 15 février 2009 

affichepinacothque.jpg

Une critique

 « Comprendre et vivre l’art contemporain grâce à Jackson Pollock. Que penser de l’art contemporain ? Comme mon fils, adolescent qui, devant le homard de Jeff Koons suspendu dans la galerie des Glaces à Versailles, lance, un peu furieux : « Mais je ne comprends rien, c’est un objet que l’on trouve sur la plage ! » Ou comme cet ami collectionneur qui, au contraire, m’incite à voir et revoir et à me familiariser avec une transgression féconde. J’avoue ma perplexité, mon inculture et je me rassure en songeant aux émotions éprouvées devant les tableaux de Jackson Pollock exposés à la Pinacothèque dans une passionnante correspondance avec le chamanisme ». Le Figaro

Lire l’article 

accueil.gif

Publié dans Art et litterature | Pas de Commentaire »

Van Gogh… Millet … et les autres

Posté par ENO filles le 27 novembre 2008

Art et Création ? 

« L’art est le plus beau des mensonges »
[Claude Debussy]

imagprsentpps.jpg

Avant de lire cet article cliquez sur l’image…

Surprenant? Non. 

La création s’appuie toujours sur la mémoire et l’interprétation personnelle de ce que l’on sait.

Ceci n’est pas un plagiat mais un exercice que nous pratiquons tous, chacun à son niveau.

S’approprier l’oeuvre d’un autre, la faire évoluer et en faire sa propre création.

 Rien n’est jamais créé à partir de rien. Dans l’Art en général cela est sans cesse prouvé. Esope et La Fontaine, Grimm et Perrault. C’est la manière de faire perdurer les belles choses et de l’adapter à son émotion et à son temps. Et on peut en trouver partout. La plus simple c’est la citation et la fausse citation (j’en connais un bout)

Tout texte est un métatexte.

 Pascal écrivait « Chaque fois qu’un auteur dit « mon livre » il ferait mieux de dire « notre livre » car il y a mis beaucoup moins de lui-même que des autres. 

Cette leçon de modestie porte aujourd’hui un nom: l’intertextualité.

Autrement dit, aucun texte, aucune oeuvre (l’autre langue d’écriture de l’homme) n’est le fruit d’une génération spontanée.

Tous sont des fils (ou des filles) de textes-parents dont ils portent la trace. A condition que l’on veuille bien y prêter attention.

C’est ce qui constitue une partie de l’analyse littéraire ou artistique.

Certains auteurs en usent avec délectation dont l’Argentin Jorge Luis Borges (http://www.evene.fr/celebre/biographie/jorge-luis-borges-1576.php).

Son récit type: c’est l’histoire d’un homme qui découvre un texte qui fait allusion à un texte antérieur, lui même recopié d’un manuscrit plus ancien en partie déchiré et recomplété par un scribe, qui lui-même s’était inspiré d’un autre texte oublié, qui à son tour n’était autre qu’une version abrégée du même texte, qui retrouvé au XVIIIe siècle dans une bibliothèque privée, avait fini par échouer dans les archives d’un institut qui, après avoir fermé ses portes, etc…ainsi de suite, à l’infini.

Tout texte est ainsi un métatexte: un texte construit sur un ou plusieurs autres textes  Et l’Art n’y échappe pas.

Et si je ne mets pas souvent mes textes entre guillemets c’est pour avoir suivi le conseil d’Anatole France:  » Quand une chose a été dite, et bien dite, n’ayez aucun scrupule, prenez-la, COPIEZ » repris ensuite par Picasso.

Petite anecdote personnelle:

J’étais en 5e. Jusque là mon père, toujours soucieux du Français et de l’orthographe m’aidait à mettre en forme mes « rédactions ». J’en étais arrivée au point de ne plus pouvoir écrire seule. Et pourtant j’étais une lectrice assidue et passionnée. Mes résultats étaient plutôt peu satisfaisants. Mon professeur me trouvait un style de « gendarme » peu personnel et peu imagé.

Un soir, je lui annonce que je l’attendais pour composer ma rédaction à rendre le lendemain. Aïe! Il comprend alors qu’il ne me rend pas service et décide brutalement de cesser son aide.

Me voila devant ma feuille aussi blanche que moi. Rien ne vient. L’heure avance. Mes parents dorment. Je suis seule devant mon bureau. Il est deux heures du matin. Soudain l’inspiration me vient. Mais pas celle que vous imaginez. Je me souviens d’un livre de la Collection « Rouge et Or » que je garde précieusement dans ma bibliothèque encore aujourd’hui. J’y retrouve la description d’une danseuse en action (c’est le sujet de mon devoir). Trop tard pour le réécrire. Je le copie sans scrupule, à la virgule près.

Le professeur rend le devoir:  » EXCELLENT TRAVAIL, devoir personnel et très intéressant… On voit que vous avez écrit ce texte toute seule cette fois. Note: 18

Depuis ce jour, j’ai retrouvé confiance en moi et j’ai compris que je pouvais écrire moi aussi. J’avais même totalement oublié que ce texte n’était pas de moi. Maintenant je n’ai plus peur d’écrire. Et comme dirait Picasso, mon maître, « je ne cherche pas, je trouve »

ndlr: Cet article m’a été inspiré ce matin par un envoi de Lydia: ce pps tellement évocateur de cette théorie que j’ai toujours enseignée à mes élèves et appliquée moi-même.

Et si vous avez d’autres exemples, merci de me les envoyer.

Une bible: « l’écriture créative » par Louis Timbal-Duclaux aux Editions Retz. Je l’ai utilisée pour moi-même et pour mon fils en 3ème.

accueil.gif

Publié dans Art et litterature | 2 Commentaires »

 

FO Défense Martinique |
edna |
Présentation des métiers |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | toutcequetas
| ammalyon
| TPE 2008/2009